Découvrez les chansons du disque

enregistrement EP A portée d'espoir

Ecoutez ci-dessous les chansons d’A portée d’espoir et n’hésitez pas à commander le disque

Méditerranée

Chanson écrite dans le cadre du European Spirit Songwriting 2020, avec la supervision de Paul Douglas et Thomas Hurter
Paroles et musique : Mathilde Dionnet
Arrangements : Paul Douglas et Thomas Hurter
Piano : Paul Douglas
Guitares, basse, programmations : Thomas Hurter
Chœurs : Isabelle Grussenmeyer, Laura Hauser et Susanne Marquardt

Tu pars tout seul, au loin, là-bas
T’aimerais rester, mais tu n’peux pas
Tu vois le ciel qui se déploie
Tu sens les vagues, la nuit, l’effroi

Tu sais même pas si t’arriveras
L’Europe, ils disent, c’est par là-bas
Et ce canot qui n’avance pas
Dans la pénombre, tu pries tout bas

Quitter ton pays, le rire de tes amis,
vers quoi, vers qui ?
Défier les vagues, rêver de l’Italie,
d’un toit, d’un lit
Méditerranée, et si ce mot pouvait
enfin rimer
Avec Espoir, Entraide, Humanité
Tu t’agrippes fort, tu n’as pas l’choix
T’entends des cris autour de toi
T’as payé cher pour être là
Les tiens sont restés derrière toi

Tu es secoué, très à l’étroit
Un enfant pleure à côté d’toi
Et le vent tourne, souffle, froid
Tu ne sens plus le bout d’tes doigts

 

 

 

 

À portée d’espoir

Paroles et musique : Mathilde Dionnet
Arrangements : Thomas Hurter
Piano : Paul Douglas
Guitares, basse, chœur, programmations, percussions : Thomas Hurter

Quand les masques nous cachent
Que la vie nous attache
Nous saisit
Moi plus rien ne m’érafle
Moi je branche mes baffles
Acoustique
Ou ampli

Quand le vide nous embrasse
Les non-sens nous enlacent
Nous renient
Moi j’allume ma chaîne
Mon piano, ses rengaines
Ses refrains
Qui m’emmènent

Loin des ombres noires
Ma bulle, mon rempart
La musique m’égare
Toujours quelque part
À portée d’espoir (bis refrain)

Quand la nuit en rapace
Alourdit nos angoisses
Nous blêmit
Moi j’invente des sons
Des paroles, des chansons
Des mesures
Infinies

Quand le monde se glace
Que le destin ressasse
Nous flétrit
Moi j’attrape une page blanche
Quelques mots, ma revanche
Et soudain
Je me branche

 

 

 

Large

Paroles et musique : Mathilde Dionnet
Arrangements : Thomas Hurter
Guitares, basse, piano rhodes, chœurs : Thomas Hurter

Pardonne-moi si j’t’ai fait mal
Pardonne-moi si j’t’ai blessé
Les sentiments en général
J’sais pas très bien comment gérer

J’prends le large
J’me décharge
Mon port d’attache c’est l’horizon
Loin de tes bras, de ta prison

Ne m’en veux pas si j’ai choisi
Oui, de reprendre en main ma vie
Garder ton rythme par tous les temps
Fait plus partie de mes talents

Ne m’en veux pas si je te laisse
Les clés, la niche et puis la laisse
Ne me dis pas que j’t’abandonne
Sais-tu bien voir ce qu’on te donne ?

Laisse-moi quand même te dire merci
Car mon voyage je l’ai repris
Sans faux-semblants, plus accomplie
Face aux épreuves de la vie

À toi que je n’connaissais pas

Hommage aux victimes des attentats du Vendredi 13 novembre 2015
Chanson offerte à l’Association 13onze15

Paroles et musique : Mathilde Dionnet
Arrangements : Thomas Hurter
Piano, Guitares, basse, percutions, programmations, chœurs : Thomas Hurter

À toi que je n’connaissais pas
À toi qu’étais juste là
Avec ta vie à toi
Qu’avait rien contre Allah

À toi que je n’connaissais pas
Qui parlais de tes choix
Avec tes mots à toi
Loin des intifadas

Je chante le désarroi
La liberté, le choix
De son Dieu, de sa foi
Même pour ceux qu’en ont pas

À toi que je n’connaissais pas
Qui trinquais à cœur joie
Rue d’la Fontaine au Roi
Inconnu des mollahs

À toi que je n’connaissais pas
Supporter et fana
Au stade ce soir-là
Faisant fi des Charrias

À toi que je n’connaissais pas
Dans la fosse en émoi
Face aux guitares, aux voix
Suivant ta propre Dawa

À vous que l’on n’oubliera pas
Victimes de ces fous-là
La violence pour loi
On n’acceptera pas

 

 

This Place

Chanson écrite dans le cadre du European Spirit Songwriting 2019, avec la supervision de Paul Douglas
Paroles et musique : Mathilde Dionnet
Arrangements : Paul Douglas, Thomas Hurter
Piano : Gregor von Keudel
Guitare, basse, chœurs, synthétiseur : Thomas Hurter
Chœurs : Paul Douglas

I know there is a place
I feel it’s here somewhere
I belong to this place
But I don’t know where

I’m looking for this place
Where kindness’s in the air
I’m sure there is this place
Even hidden somewhere

But I’m not from here
And I’m not from there
I’m a stranger everywhere
Not from the north
Not from the south
Feeling lost, in my path
Could be the west
Even the east
From where do I exist

I’m heading to this place
Where shadows can give grace
I’m longing for this place
A new home, I guess

I know I’ll find my place
When it’s time, it’s not a race
And in that very place
Love would set my pace

Ce site respecte le droit d’auteur. Tous les droits des auteurs des œuvres protégées, reproduites et communiquées sur ce site, sont réservés. Sauf autorisation expresse, toute utilisation des œuvres autre que la consultation dans le cadre du cercle de famille est strictement interdit. 

A portée d’espoir 2021 © Tous droits réservés – Site OKLAVIË

© Photos : Jérémie Pontin – Conception graphique : Céline Julien